Ventoy : créez votre clé bootable ultime !

Ventoy est un logiciel open source pour créer une clé USB bootable pour les fichiers ISO/WIM/IMG/VHD(x)/EFI. Il a le gros avantage de nous donner la possibilité de copier plusieurs fichiers image, de les remplacer, d’en rajouter … sans avoir à refaire la clé bootable. Les fichiers bootable seront alors sélectionnables sur le menu de démarrage.

Ventoy cle bootable - Ventoy : créez votre clé bootable ultime !

Ventoy

Ventoy est très impressionnant, il est léger et possède pourtant un bon nombre de fonctionnalités très pratique ! Il est compatible avec Linux et Windows. Voici un aperçu des fonctionnalités de Ventoy :

  • 100% open source
  • Simple à utiliser
  • Rapide (limité uniquement par la vitesse de copie du fichier iso)
  • Peut être installé sur USB/Disque dur/SSD/NVMe/Carte SD/…
  • Démarrage direct à partir de fichiers ISO/WIM/IMG/VHD(x)/EFI, aucune extraction nécessaire
  • Prise en charge de la navigation et du démarrage des fichiers ISO/WIM/IMG/VHD(x)/EFI sur le disque local
  • Style de partition MBR et GPT pris en charge (1.0.15+)
  • Prise en charge des BIOS Legacy x86, IA32 UEFI, x86_64 UEFI, ARM64 UEFI, MIPS64EL UEFI
  • Prise en charge du « Secure Boot » UEFI IA32/x86_64 (1.0.07+)
  • La plupart des types de systèmes d’exploitation pris en charge, plus de 830 fichiers iso testés

Retrouvez la liste complète sur le GitHub officiel du projet.

Création d’une Clé USB Bootable

creation ventoy - Ventoy : créez votre clé bootable ultime !La création d’une clé bootable avec Ventoy est très rapide. Il suffit de se rendre sur la page de releases de Ventoy afin de récupérer la dernière version disponible. dossier ventoy - Ventoy : créez votre clé bootable ultime !À l’heure actuelle, la dernière version en date est la version 1.0.74, étant sous Windows, je télécharge donc l’archive ventoy-1.0.74-windows.zip, et décompresse l’archive sur mon PC.

Je me retrouve donc maintenant avec une liste de fichier, dont un fichier Ventoy2Disk qui nous permet de lancer le logiciel.

Une fois Ventoy lancé, nous arrivons sur cette page :
(Ventoy est traduit dans de multiples langues, dont le français, il est possible de changer la langue simplement via le menu Language)

Ventoy2Disk - Ventoy : créez votre clé bootable ultime !

Dans la case Device, il va lister tous les périphériques compatibles, ici on peut voir ma clé USB de 64 Go. Il n’y a rien dans Ventoy In Device car Ventoy n’est pas installé sur cette clé.

L’installation est très simple, il suffit de cliquer sur Install (pensez à activer le support du Secure Boot si vous en avez besoin, dans le menu Options ), il va alors nous demander de confirmer notre choix par l’écriture de YES et nous avertir que cette action efface le contenu de la clé, puis de nouveau nous avertir (2 fois) que la clé USB sera effacée (Attention à bien vérifier que vous avez sélectionné le bon périphérique ! Au vu de tous les avertissements mis en place, cela serait dommage de se tromper).

L’étape prend moins d’une minute, notre clé est prête.

Transfert des fichiers images

Maintenant que notre clé USB est prête, nous allons transférer dessus nos fichiers images, rien de plus simple, notre clé est visible dans l’explorateur Windows sous le nom « Ventoy », il nous suffit de copier dedans nos images pour les rendre disponibles ! Il est possible de les organiser par dossier / dossier, Ventoy le gère très bien !

Ventoy transfert - Ventoy : créez votre clé bootable ultime !

Interface BIOS

Une fois la clé prête, nos images chargées, il nous reste juste à démarrer sur la clé depuis un PC pour arriver sur le menu de Ventoy, qui nous propose alors de sélectionner l’image que l’on souhaite installer :

Ventoy bios - Ventoy : créez votre clé bootable ultime !

On peut alors choisir de lancer un de nos fichiers ISO. Diverses options sont également disponibles comme le mode « Memdisk » qui permet de charger l’intégralité du fichier ISO en mémoire puis de le démarrer, cela permet d’éviter certains soucis, principalement en BIOS Legacy.

Modifier le système de fichier du stockage des images

Par défaut, le format de la partition Ventoy est l’exFAT, il est possible de le changer en FAT32/exFAT/NTFS/UDF/XFS/ext2, ext3 ou ext4. Vous pouvez le faire directement depuis Windows, en sélectionnant la partition, puis Formater (il vous faudra bien sûr replacer vos images, car cette étape efface les données présentes).

Mise à jour de Ventoy

La mise à jour de Ventoy est simple, et n’efface pas vos images déjà chargées. Pour ce faire, vous devez récupérer comme pour la procédure d’installation la dernière version de Ventoy sur leur Github et l’exécuter sur votre machine. Votre clé USB sera détectée, et la présence de Ventoy sera indiquée par l’installeur ( dans « Ventoy In Device » ) :

Ventoy upgrade - Ventoy : créez votre clé bootable ultime !
Ventoy indique être en version 1.0.74 alors que notre clé est en 1.0.73

Nous avons ici une mise à jour disponible pour notre clé, il suffit de cliquer sur « Update » pour procéder à cette mise à jour.

Ventoy upgrade2 - Ventoy : créez votre clé bootable ultime !

Contrairement à une installation, ici, Ventoy nous indique que les fichiers ISO ne sont pas effacés lors de cette procédure.

Ventoy upgrade3 - Ventoy : créez votre clé bootable ultime !

L’opération est rapide, et prend moins d’une minute !

Espace de stockage

Il est possible de demander à Ventoy de garder de l’espace disponible sur la clé pour stocker d’autres fichiers. Cette partition sera créée à la fin de l’espace disponible et elle ne sera pas effacée lors des mises à jour de Ventoy. C’est particulièrement pratique si vous installez Ventoy sur un périphérique disposant de pas mal de place, afin de pouvoir conserver un espace dédié au stockage simple (par exemple un disque portable, dont une partie pourra servir à Ventoy, et l’autre au stockage de vos fichiers).

Ventoy partition config 0 - Ventoy : créez votre clé bootable ultime !

Ici, on souhaite conserver 32 Go de stockage disponible sur notre périphérique.

Ventoy partition config - Ventoy : créez votre clé bootable ultime !

Ce stockage ne sera pas alloué par défaut, il faudra vous rendre dans le Gestionnaire de Disque ( dans le cas de Windows ) pour l’allouer.

Plugins

Ventoy est personnalisable à travers différents plugins. Il est par exemple possible de créer des scripts d’installation automatique pour vos distributions (plugin autoinstall  ou de modifier complètement son apparence (plugin theme). Pour ce dernier, il faut savoir qu’il soit compatible GRUB2 et donc que tous les thèmes compatibles GRUB2 sont utilisables sur Ventoy ! Vous pouvez par exemple aller sur gnome-look.org pour trouver une multitude de jolis thèmes 🙂

Ventoy theme medicat - Ventoy : créez votre clé bootable ultime !
Ici une personnalisation du thème par les créateurs de MediCat USB

Compatibilité

Ventoy est à l’heure actuelle compatible avec plus de 850 images ISO, et la liste s’agrandit continuellement, de plus les utilisateurs sont mis à contribution via le système de ticket de GitHub, il est possible de signaler une image fonctionnelle sur Ventoy, pour qu’elle soit rajoutée à la liste de compatibilité ou au contraire qui ne fonctionne pas afin que l’équipe de Ventoy puisse déployer une nouvelle version, compatible avec notre image !

Téléchargement

Compatible Linux et Windows, vous retrouvez sur leur page GitHub les liens de téléchargement vers la dernière version du logiciel ainsi que le code source du logiciel.

  1. Je ne connaissais pas. Je prends 🙂
    ça m’évitera d’avoir plusieurs clés ou de le refaire en fonction des besoins ! Merci.

    1. L’utilitaire YUMI permet de créer et mettre à jour contenu et menu d’une clé bootable depuis longtemps :
      https://www.pendrivelinux.com/yumi-multiboot-usb-creator/
      J’utilise également en parallèle un Zalman ZM-VE300/IODD-2531, plus rapide et qui permet de stocker beaucoup plus de choses (images système, ISO, portableapps, backups) qu’une clé USB. Et de démarrer indifféremment sur un ISO ou une partition bootable ad-hoc.
      Au gré des idiosyncrasies des BIOS actuels, il peut arriver qu’un PC refuse de booter sur l’un mais accepte sur l’une des autres solutions.
      Se balader avec les deux permet de couvrir à peu près tous les cas de figure (diagnostic, sauvegarde puis installation d’OS ou re-imaging).

  2. Je connais Ventoy, je l’utilise au boulot depuis quelques mois.

    A la maison, je lui préfère un boitier IODD-2541 que j’estime plus fiable et plus rapide (véritable émulation CDROM, vue par le BIOS comme un lecteur CDROM USB).
    J’ai un taux d’échec de boot avec VENTOY que je n’ai pas avec un IODD.

    Cela dit, ça rend des services, des bons, cela reste un produit (logiciel) qui évolue et qui s’agrémente de plugins sympas.

    Ventoy évolue, IODD pratiquement pas (mais je préfère le hardware pour ça, que le software).

    Merci pour cet article interessant en tous cas 🙂

      1. Avec plaisir. En fait ça existe depuis quelques années, IODD a commencé avec un modèle en usb 2.0 avec un écran LCD et une molette clic sur le côté pas très pratiques, renouvellé avec le 2531 en USB 3.
        moi j’ai le 2541, avec clavier tactile (touche peu pratiques, mais bon) et j’en suis super content. Il faut comme pour les autres y mettre les .ISO dans un répertoire racine _iso, et par la suite on boote sur ce « cdrom virtuel » avec l’iso de son choix affiché sur l’écran LCD.
        je passe les détails ca serait trop long à détailler ici.
        Ils ont même sorti le IODD mini avec un SSD dedans (128Go à 1 To je crois) non démontable, mais il est cher pour ce que c’est, et certains techs s’en plaindraient, à lire les commentaires sur Amazon.
        IODD a distribué en marque blanche les 2531 et 2541 via Zalman.
        En vérité j’ai un Zalman, que j’ai reflashé en IODD, car le firmware produit par zalman est bridé.

        1. J’ai un usage tres simple des clés USB Bootable ( cela se limite à ré-installer mon pc Windows, ou alors occasionnellement celui d’un ami ) , parfois installer un ISO sur une machine de test. Je pense qu’un IODD serait un peu « trop » ^^ Par contre, cela a l’air vraiment sympa pour qui le pratique regulièrement ( pour son boulot par exemple ).
          Ce que j’appréci également dans Ventoy,c ‘est que ma clé n’est pas « perdu » exclusivement pour cette usage. J’utilise une clé de 64Go avec quelques logiciels portables dessus, et quelques exes de logiciels utiles, …

          1. Alors c’est vrai que dans votre cas, Ventoy suffit largement 🙂
            Et c’est vrai que la clé n’est pas monopolisée.
            A savoir que l’IODD ne monopolise pas un disque entier non plus.
            On y dépose les .iso dans \_iso et après on dispose du disque pour en faire ce que l’on veut avec. On peut aussi mettre, à la demande, le disque en lecture seule si on intervient sur des machines à risque.
            Il y a plusieurs modes de fonctionnement en plus, comme par exemple cd virtuel seul, disque seul ou les deux à la fois.
            Alors le IODD 2541 vaut entre 60 et 80 euros selon les sites, mais ça vaut vraiment le coup. je vous assure.
            A noter qu’il émule également les disquettes virtuelles, on peut y monter des VHD, mais aussi on peut imager une clé USB (même bootable) et la déposer sur le disque (on fait un vhd et on renomme l’extension du fichier) et on peut booter sur une clé usb virtuelle. Je ne l’ai pas encore essayé faute de temps.

    1. Je confirme que le boitier IODD-2541 fonctionne bien, mis à part les boutons tactiles de navigation présents sur le boitier qui ne sont pas top. Mais au final, on les utilise très peu.

      Côté utilisation, drag&drop des iso directement dans un sous dossier du disque, monté en tant que lecteur amovible dans windows.

      Au démarrage de l’ordi sur lequel on veut utiliser le boitier, il faut naviguer dans la liste d’images présentées sur le lcd du boitier, puis activer l’image iso sur laquelle on veut booter par l’utilisation d’un des boutons du boitier.

  3. Pareil, j’ai un boîtier IODD-2541 depuis des années, j’ai voulu tester il y a quelques temps Ventoy en parallèle, et clairement autant toutes les .iso fonctionne sous IODD, autant j’ai eu un taux d’échec assez fort sous Ventoy (çà s’améliorera p-e avec le temps, mais çà fait quand même beaucoup + « bricolage »).

    Sur le IODD j’ai bien sûr recyclé un vieux SSD à l’intérieur pour que ce soit un peu plus réactif.

    Ca me sert pour tous les dépannages, réparations, analyse, réinstallations, …
    On peut même booter sur des .VMDK (images VMWare).

    Il y a une marque alternative : ZALMANN (VE350/VE500), mais qui est apparemment un rebranding des modèles IODD.

    Il est surprenant qu’en effet ces boitiers fassent du sur-place, mais après tout, vu l’émulation matérielle (l’ISO est vue par le BIOS (selon les options choisies) comme un CDROM), il n’y a pas de raisons que çà ne marche plus de sitôt.

    Il y a tout de même eu un « IODD MINI » il y a qqs temps…
    https://www.amazon.fr/iodd-Mini-Secure-Encrypted-Drive/dp/B07Y4FR9H7

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.