Test du TAMRON SP 45mm F/1.8 Di VC USD

Après le test du remarqué Tamron 15-30 mm, je continue mon tour d’horizon de la nouvelle gamme avec le Tamron SP 45mm fraichement sorti. Voici donc mon retour d’expérience après quelques jours passés avec cette optique. Disponible pour 699€, nous allons découvrir si ce dernier est vraiment à la hauteur…

Présentation du TAMRON SP 45mm

Il est vrai que j’ai l’habitude des focales fixes de type pancake à la mode Pentax. Du coup, j’ai forcément trouvé « la bête » assez imposante même si on est loin du gabarit du 15-30mm et dans la norme de taille de la concurrence.
Avec son système de stabilisation présent, sa tropicalisation, et sa finition léchée, le premier contact est plutôt positif et l’optique inspire confiance.

Fiche technique :

Distance focale [mm]45
Ouverture maximumF/1.8
Distance minimum de l’objet [m]0.29m
Rapport de grossissement maximal1:3.4
Dimensions du filtre [mm]67mm
Poids [g]540g

 

Ouverture minimumF/16
Lames de diaphragme9

 

Utilisation du TAMRON SP 45mm

Dans la lignée du 15-30, la prise en main est excellente, la bague de zoom est large et très confortable à utiliser. L’ensemble est en tout cas vraiment très agréable au toucher.

Spécialement conçue pour les capteurs numériques exigeants, par exemple le Canon 5DSr. Le piqué est donc naturellement excellent, et ce, dès la plus grande ouverture.

La mise au point est à la fois rapide et très silencieuse, merci à la motorisation ultrasonique USD. Montée sur un capteur au format APS-C, elle se transforme en 67,5mm (coefficient de conversion de 1,5x). Couplée au stabilisateur, l’ouverture constante de 1,8 rend l’optique très lumineuse et facilite la prise de vue à main levée en cas de faible luminosité.

En portrait ou en mode urbain, le 45 mm ravira son utilisateur, quelle que soit la situation. Quelques exemples de photos prisent en condition plus ou moins difficile/optimale (métro par exemple – boitier utilisé Canon 1200d) :

  • Portrait
  • Urbain

Quelques regrets…

  • Pas de mouture Pentax.
  • Prix qui pourra en rebuter quelques uns.

Conclusion

Après quelques jours passés avec le Tamron, le retour est plus que positif : qualité optique, construction, stabilisation, ouverture à 1.8 et motorisation USD. L’optique a tout pour faire rêver les utilisateurs exigeants. Cependant, il faudra toutefois, débourser un peu moins de 700 € pour l’acquérir. Ce qui n’est pas forcément à la portée de toutes les bourses…